L’informatique en Afrique

Inveneo est une organisation à but non lucratif de Silicon Valley, qui a la particularité d’installer des systèmes informatiques dans les villages reculés d’Afrique. Mais, aux problèmes courants qu’une telle entreprise doit résoudre, s’ajoute une problématique pour le moins spécifique…

Ainsi, un jour de grand soleil à Gulu en Ouganda, au mois d’aout, par exemple. Le réseau Wifi installé par Inveneo dans un village a été coupé, privant ainsi d’Internet tous les habitants. Le système comprenait le package classiquement mis en place par l’entreprise : ordinateurs, panneaux solaires et réseau wifi. Le problème ? Une colonie d’abeilles tueuses avait élu domicile dans un boîtier Wifi installé sur une tour télé abandonnée. Résultat : court-circuit. L’informaticien de service n’a, dans de tels cas, pas tout à fait les mêmes compétences que dans le monde développé. En l’occurrence, Norbert Okec connaissait bien, heureusement, l’apiculteur local. Il lui a emprunté un costume protecteur et lui a demandé quelques conseils pour se débarrasser des abeilles. Il a donc attendu la nuit suivante pour grimper sur la tour télé, enfumer les abeilles et récupérer le boîtier Wifi. Inveneo aura ici appris une chose : le miel est un aliment conducteur…

Dans un autre village, la société californienne a aussi installé un système dans un immeuble au toit en tôle ondulée. Dessus, il a installé des panneaux solaires. Des panneaux qui n’ont pas fait long feu. Depuis toujours en effet, les gamins du village jetaient des pierres sur ce toit rien que pour entendre le « clong » qui en résultait. Et ils n’ont pas changé leurs habitudes avec les panneaux solaires ! Même sans le « clong ». Plutôt que de poster des gardes jour et nuit devant l’immeuble, Inveneo a demandé à un de ses partenaires d’installer une protection de bois et de grillage à poules sur le toit.

Et tout cela, c’est sans compter sur le goût immodéré des chèvres africaines pour les câbles Ethernet. Quand Inveneo l’a compris, elle a du trouver le moyen de cacher et protéger les câbles de façon très efficace pour que les animaux ne soient pas tentés.

3 commentaires »

  1. franckmambo nous dit :

    Le 11 février 2009 @ 13:54

    il y’a beaucoup de realité dont il faut tenir compte en afrique. on note l’environnement et les mentalités dans le cas de cet article. Des dispositions tendant à mettre à l’abris ou à proteger le boitier du Wifi n’ont pas été pris afin d’assurer le fonctionnement correcte des equipement. Dans le cas d’une mise en réseau , tous les equipements informatiques sont essentiels et meritent le meme suivi de manière très pointu.

    un autre rgard doit eêtre porté sur les mentalité que je developperai plus tard

  2. sat nous dit :

    Le 20 février 2009 @ 10:29

    desfews

  3. sat nous dit :

    Le 20 février 2009 @ 10:29

    desfews

Flux RSS des commentaires de ce billet · URI de TrackBack

Laisser un commentaire

Bad Behavior has blocked 0 access attempts in the last 7 days.