Nombres arabes

Et non pas « nombreux arabes » !

Mais foin de blagues au goût douteux, je voulais souligner un article fort intéressant de lemonde.fr qui nous apprend que les musulmans français (donc pas forcément arabes, comme mon titre pourrait le laisser penser à d’autant qu’il s’agit de chiffres arabes et pas de nombres) sont plus tolérants que les autres européens de la même religion :

Critiqué par la presse américaine au moment des émeutes de l’automne 2005 dans les banlieues, le modèle français d’intégration est réhabilité par une enquête publiée par le Pew Research Center, l’un des instituts d’opinion les plus réputés des Etats-Unis.

[…]

Alors que la moitié des musulmans britanniques perçoivent « un conflit naturel entre le fait de pratiquer l’islam et le fait de vivre dans une société moderne », 72 % des Français musulmans n’en voient aucun. […] Les musulmans français sont aussi, avec les Espagnols, ceux qui ressentent le moins d’hostilité à l’égard des pratiquants de l’islam (39 % estiment que la plupart des Européens sont hostiles aux musulmans, contre 52 % en Allemagne). Appelés à dire ce qui les définit le mieux, de la nationalité ou de la religion, 81 % des musulmans britanniques optent pour la seconde. Les musulmans français sont nettement plus partagés : 42 % choisissent la nationalité et 46 % la religion.

Ce résultat est assez éloigné de celui enregistré lorsqu’on interroge la population tout entière : 83 % des Français s’identifient d’abord par leur nationalité. Mais il est « remarquablement proche », souligne le Pew Center, de celui qui concerne les Américains dans leur ensemble (48 % se définissent d’abord comme Américains, 42 % comme chrétiens).

[…]

Autre sujet d’étonnement pour le centre de recherches américain : le regard sur les autres religions. 91 % des Français musulmans ont une opinion favorable des chrétiens et 71 % une bonne opinion des juifs, ce qui fait d’eux une exception : seuls 32 % des musulmans britanniques, 28 % des musulmans espagnols et 38 % des musulmans allemands ont une bonne opinion des juifs.

J’avoue sincèrement avoir été étonné de ces chiffres. Naïvement, je voyais la communauté musulmane plus refermée sur elle-même, surtout depuis 2001 ou les combats au Proche-Orient. Il semblerait que ce ne soit pas le cas ce qui, s’il le fallait, ne peut que donner un argument supplémentaire pour le besoin d’intégration puisqu’un aussi basique que le déficit de la natalité ne suffit pas.

Laisser un commentaire

Bad Behavior has blocked 0 access attempts in the last 7 days.